PUB_BNIA

700 ans de l’Armagnac – 3e partie

Hormis la fin du XXe siècle, l’histoire de l’Armagnac aura donc été épique. Elle a même pu compter deux ambassadeurs de légende :

D’Artagnan tout d’abord. Le plus célèbre des gascons avait, dit-on, emporté quelques bouteilles d’Armagnac à la bataille de Maastricht.
Armand Faillères ensuite : premier gascon à accéder à la présidence de la République, il fut un excellent ambassadeur de la Gascogne et de l’Armagnac, avec le décret de 1909 qui porte son nom, mais aussi dans les cuisines de l’Elysée.

L’occasion des 700 ans
Le Bureau National Interprofessionnel de l’Armagnac a voulu profiter de cette année particulière pour étendre sa communication et ses actions. L’anniversaire étant celui du texte de Vital-Dufour, une délégation s’est rendue à Rome en mars pour le fameux manuscrit. Les autorités du Vatican lui en ont remis un fac-similé qui sera transporté au cours des grands temps forts 2010.

Le B.N.I.A. a également fait paraître une annonce presse :
PUB_BNIA.png
Et déployé des outils de communication de relais :

  • « L’Armagnac pour les Nuls », de Chantal Armagnac, sorti en janvier 2010,
  • le Hors Série « Terre de Vin » spécial Armagnac, sorti en février,
  • une newsletter grand public du site www.armagnac.fr, qui sera envoyée tous les deux mois,
  • une newsletter qui sera dédiée à la presse.
    Terre de vins

Outre les nombreuses festivités locales, organisées dans la région en particulier pendant l’été, le B.N.I.A. a préparé de grandes soirées interprofessionnelles : à Londres en avril (dans le fief d’Hélène Darroze, qui est gasconne), à Chicago en juin, à Moscou en septembre et à Paris en octobre.

A suivre…

0 commentaires

Commentaires

Vous voulez rejoindre la discussion ?
N'hésitez-pas à participer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *