Trussardi_pub_m

Mode, luxe, savoir-faire : fini le culte du jeunisme ?

Avec leurs nouvelles annonces presse, les grandes marques de la mode nous livrent une belle surprise : elles affichent leur âge !

La spirale des saisons qui s’enchaînent (avec maintenant leurs lots de capsules ou autres collections croisière), le rajeunissement des mannequins, le métier recrutant de plus en plus jeune chez les bloggeuses… La mode ne nous laissait pas présager le retour aux racines !
Et pourtant, c’est là. Comme le disait Sonia Rachline dans le Vogue de février, la mode « n’aime rien tant aujourd’hui que de pouvoir étoffer ses produits d’un supplément de mémoire, d’histoire ou d’affect ». Et quand la mémoire, l’histoire et l’affect se conjuguent avec un savoir-faire impeccable et inimitable, les marques se décident enfin à le faire savoir.

On était habitué à leurs revendications de capitale (Paris, Milan, Madrid, etc.), comme autant d’expressions d’un style, d’un prestige, d’un rêve à s’approprier. Il faudra maintenant compter leurs années, manifestes d’une maîtrise technique éprouvée, d’un style toujours contemporain, d’un management toujours visionnaire… puisqu’elles sont toujours là.

La preuve en images avec Trussardi, dont 2011 marque le centenaire, et avec d’autres pour qui le calcul ne tombe pas rond, mais qu’importe : Bally, Loewe et Hermès :

Trussardi_pub.png

bally_pub.jpg

Loewe.png

Hermes_pub_nick_night.png

0 commentaires

Commentaires

Vous voulez rejoindre la discussion ?
N'hésitez-pas à participer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *