entree_m

J’ai testé pour vous : la visite des caves Papillon

Si le tourisme industriel est un concept encore très flou en France, nous pourrons d’ailleurs y revenir volontiers, il existe quelques bastions qui misent sur les traditions d’une région. Lorsqu’il ne s’agit plus de petits producteurs isolés, mais d’une société, les choses sont différentes. Alors, comment une société marie-t-elle cette tradition avec le tourisme, l’auto promotion avec la défense de son savoir-faire ? Visite guidée des caves.

Entrez dans le charmant village de Roquefort et prenez-vous une claque immédiate : perdu dans une campagne isolée, le village vous replonge subitement dans la société de consommation, bondé qu’il est de touristes, de pancartes et de références à son fromage. Les familles en vacances et les cars de touristes s’y arrêtent pour visiter les caves. Papillon est une des références les plus connues du roquefort. Plus discrète et plus élitiste, comme en atteste son site sobre et élégant, que son voisin Société qui occupe la scène de la grande distribution, elle invite également à la découverte.

entree.jpg

Faites tout d’abord la queue dans un escalier de béton. Lorsque vous êtes bien entassés, entrez dans la salle de projection, petite salle qui donne un aperçu des caves prochaines. La guide vous y fait installer et vous laisse regarder un film, dans un style diaporama amélioré des années 80, à la gloire de l’A.O.C. : l’air conditionné naturel des fleurines (petites fissures nées de l’effondrement de la montagne), les brebis de race Lacaune, le territoire de production du lait délimité, l’acheminement du lait, le pain de seigle qui donne le pénicillium roqueforti (ingrédient qui permet à la noble pourriture de se développer)… tout ce qui peut vous remettre les pendules à l’heure sur la question des fromages bleus vous sera inculqué. Le film finit en auto-promo sur les produits Papillon : les fromages de brebis – pas uniquement le roquefort – et l’huile d’olive de la marque (c’est loin d’être une spécialité de la région, mais Papillon possède une oliveraie).

L’hôtesse revient à la fin du film et vous entraîne sous terre par de petits escaliers découvrir ces fameuses caves, petites, sombres, fraîches, humides. Les étages se suivent et se ressemblent. De grandes étagères de bois où reposent les « pains » de roquefort. Ne venez pas de juillet à octobre : les brebis gardent leur lait pour leurs petits… et il n’y a donc pas de fromages à regarder ! Le long des murs, quelques parois laissent apercevoir les fameuses fleurines.

Fleurine.jpg

Mais, ô pauvre touriste venu « faire du culturel » avec mamie et tes deux enfants, sors de ta torpeur, car l’hôtesse entend volontiers jouer à la maîtresse d’école. Les questions fusent. Les spectateurs ont-ils bien appris la leçon de l’A.O.C. ? On en remet une couche, on vous montre le pain dévoré par sa bactérie et devenu noir. On vous libère enfin vers le chemin du retour qui conduit vers la salle de dégustation. Un petit morceau ou deux par personnes, un petit pain imbibé d’huile d’olive Papillon. Une petite cagnotte qui resurgit encore au moment des adieux (la visite est gratuite, faut penser aux hôtesses, m’sieur dames) et vous voici devant le grand étal vitré de la boutique.
L’offre est séduisante. Tous les fromages sont là, en conditionnement divers. Les sacs congélation sont déjà dégainés. La jolie boîte métal colorée, écrin du Taste Fromage – le fromage d’exception de la gamme – vous fait un clin d’œil. Les bouteilles de cette (excellente et fruitée) huile d’olive vous sourient. Le couteau Papillon vous tente. Bref, les fromages sont là, les produits dérivés aussi.

Au final, on se demande bien comment la visite vient enrichir notre vision de la société. Après avoir entendu l’apologie de l’A.O.C. on se demande toujours ce qui fait la différence entre Papillon et un autre A.O.C., les spécificités de la maison, son évolution, etc. Et pourquoi un papillon d’ailleurs (comme nom et comme logo) ? Heureusement qu’un visiteur pose la question. La réponse est rapide (à l’époque les maisons avaient souvent des emblèmes avec des insectes, etc.).

Site_papillon_2.png

La promesse Papillon était d’être plus authentique. Peut-être fallait-il quand même préférer Société, avec son spectacle « son et lumière », sa maquette animée de l’effondrement des montagnes et sa promesse de vous faire traverser 2000 ans d’histoire !

Photos SB.

0 commentaires

Commentaires

Vous voulez rejoindre la discussion ?
N'hésitez-pas à participer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *